skip to Main Content
il faut vouloir quand on peut car on risque de ne plus pouvoir quand on veut ...
C’est Maintenant !

C’est maintenant !

Depuis 2001 je marche sur le chemin d’un rêve d’enfant. J’oeuvre sans relâche et avec intégrité pour construire les conditions du déploiement de la révolution du sourire. J’ai avancé à l’instinct et de façon radicale pour comprendre comment cela pouvait être possible. C’est avec émotion que je m’adresse à vous car aujourd’hui plus que jamais je sais comment nous pouvons déployer une économie régénératrice au service de la joie et du vivant. Je sollicite votre attention pour passer le cap d’une période importante pour un projet à fort impact sociétal.

La Révolution du Sourire est une utopie radicale, créative et inclusive. D’une simple idée posée en 2001 dans quelques lignes écrites en écriture automatique c’est devenu un “jeu de société” dans la vraie vie, un dispositif d’animation sociétale et territoriale pour accompagner l’émergence d’une économie impactante au service du vivant et permettre de renouveler les architectures sociétales de notre monde (intime, sociale et politique).

Nous avons explorer ces questions pendant 12 jours lors de la résidence créative “Pourquoi pas?” à Caen et aujourd’hui nous savons à quel point tout ce que nous proposons est juste et peut se déployer de proche en proche. Nous serons à Tours le Week-end du 9 et 10 mars.


“La Révolution du Sourire” est venue d’un cri du cœur,  d’une volonté de qualifier l’action et de lui donner du sens.Une façon de « ré-habiter » les lieux de proximité et le quotidien d’une énergie positive, de redonner la place aux rêves dans des actions concrètes, de comprendre qu’il suffit de mettre un petit nombre de paramètres en place pour faire reculer l’individualisme dont le monde souffre, de repousser les limites et d’augmenter le champ des possibles.Marcher sur des utopies, c’est, à force de conviction et de travail, leur donner corps. Travailler sans relâche sur la transversalité évidente de la vie. Fonder l’action sur l’échange et le partage, une non-violence active et déterminée prenant sa source dans une “spiritualité ouverte”. En fait, participer activement à la construction d’un monde de paix fondé sur le respect des êtres humains et de la nature.

Mathieu Coste – juin 2001

L’idée est devenue une proposition concrète pour développer des territoires apprenants et résilients au service du vivant et de la joie. Nous développons une offre d’inform’action afin de permettre au plus grand nombre d’entrer concrètement dans un mouvement constructif et contributif. C’est une innovation sociétale ambitieuse et incarnée. C’est une contribution à l’émergence de système d’information (pas que numérique) territoriaux en bien commun au service de la connaissance et de la résilience.

Un contexte particulier : Au-delà des constats, l’urgence d’agir et de relier les synergies au service du vivant et de la joie.

image créée à partir d’une performance artistique réalisée pendant « Pourquoi pas? – Carte Blanche à l’avenir des pixels »

Nous sommes contemporains de changements majeurs et systémiques qui vont avoir un impact sur la qualité de vie du plus grand nombre. Qu’on parle de crises, de poly-crises, d’effondrement, il est important pour nous d’affirmer que l’humain doit être au coeur des transitions à venir.

Il est temps que l’Homme prenne conscience de ces changements et prenne ses responsabilités. En effet, le développement de notre espèce a modifié en profondeur l’écosystème dans lequel il évolue.

Nous pensons qu’il est possible que l’ensemble des espèces vivantes puissent vivre en harmonie et pour cela l’humain doit trouver ou retrouver sa place.

Dans ce contexte, nous avons l’ambition de déployer de façon massive cette innovation sociétale en 2019 et permettre à un écosystème économique puissant de se mettre en mouvement de façon systémique pour faire face aux défis sociétaux qui nous attendent.

Passer un cap maintenant…

En oeuvrant sur les perspectives économiques de La Révolution du Sourire, je comprends ce qui m’a fait tenir toutes ces années. L’innovation sociétale va de pair avec une économie de la connaissance au service du vivant. Les enjeux économiques sont très importants et nous avons collectivement la possibilité de mettre cette économie au service du vivant et de la joie. Merci à ceux qui rendent cela possible !  

Nous ne faisons pas un appel aux dons mais nous avons besoin de développer de façon significative notre chiffre d’affaire pendant ce mois de Mars afin de passer un stade important dans notre développement.

Nous avons construit tout cela de façon autonome. Nos investissement sont allés au-delà de nos capacités et notre modèle économique n’est pas encore capable d’atteindre l’équilibre. Les structures et dispositifs d’accompagnement de ce genre d’innovation sont inexistants. En tant qu’auteur de la démarche globale, j’ai investi au-delà de ce qui est raisonnable et aujourd’hui, il n’est plus juste que le poids financier du déploiement pèse autant sur mes proches et sur ma famille.

Je vous sollicite pour que vous écoutiez votre instinct, votre intuition. Au vu  des éléments que je vous livre, pensez-vous possible que ce rêve s’incarne dans la réalité? Pensez-vous que le temps de la révolution du sourire soit venu ? Si oui, alors je vous propose de prendre part à ce moment de financement des activités pour solidifier les bases de notre déploiement.

C’est une forme de financement participatif d’une période charnière. Il y a le feu. Notre innovation sociétale est en danger et a besoin d’un signal fort. Nous voulons montrer qu’il y a des personnes qui pensent elles aussi qu’il est possible de développer une innovation systémique au service du vivant.

Dans les deux semaines qui viennent nous souhaitons / devons récolter 50 000 euros afin d’asseoir la période de conception et de nous donner les moyens d’un déploiement massif.

Cette somme servira à

  • assumer les investissements effectués pour l’organisation de“Pourquoi pas? à Caen et mettre en place les conditions de sa reproductabilité
  • assumer les investissements pour la stabilisation du modèle d’édition et la diffusion des 4 premiers ouvrages de la collection
  • assumer les investissements nécessaires pour la production des contenus issus de la résidence “Pourquoi pas?” et permettre l’organisation de prochaines éditions
  • permettre l’organisation de l’assemblée générale de la SAS afin de présenter le plan de déploiement international
  • assurer le déploiement local dans les villes qui le voudront (ex Tours, Vichel, Clermont Ferrand, Marseille, Tunis ….)

Pour cela vous pouvez :

Merci d’avance à celles et ceux qui auront répondu à cet appel et permis de passer ce cap si important dans la vie de “La Révolution du Sourire”.

Vive la Vie

Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top